La méthode Pomodoro appliquée à mon deuxième mois de défi

Comme vous le savez, le défi de mon deuxième mois consistait à augmenter ma productivité. Pour ce faire, j’ai appliqué quelques méthodes (en plus de ma motivation), dont la fameuse méthode de Pomodoro. Je vais donc vous lister ces différentes techniques visant à accroître notre performance. Ces méthodes m’ont été d’une grande utilité et m’ont permis de progresser malgré la fatigue ou manque de temps. Les facteurs du succès sont l’organisation, la motivation et l’action (être capable de se lancer, au lieu d’ajourner).

La méthode Pomodoro

Cette méthode consiste à se faire aider par un minuteur, pour se booster et passer à l’action. Nous allons donc diviser les tâches en intervalles de temps et en petites pauses. Dans la méthode traditionnelle, crée par Francesco Cirillo, il s’agit de s’organiser de la façon suivante :

  • 25 minutes de travail sur une tâche
  • 5 minutes de pause
  • 25 minutes de travail sur une tâche (ça peut-être la même que la première ou une autre, selon vos besoins)
  • 5 minutes de pause
  • 25 minutes de pause
  • Et ainsi de suite, aussi longtemps que vous l’aurez décidé auparavant.

Pour tirer le meilleur profit de cette méthode, vous devrez bien vous organiser au préalable :

– Choisir quelle ou quelles tâches accomplir,

– Effectuer des pauses plus longues que juste 5 minutes au bout de quelques applications de cette technique

– Toujours avoir près de soi un petit carnet où pouvoir noter lorsqu’il y a une interruption ou une distraction, pour pouvoir y revenir plus tard et se concentrer à nouveau sur la tâche.

De cette façon, vous pourrez vraiment vous concentrer sur ce que vous avez à réaliser et progresser. Ceci est très important car en moyenne nous mettons 25 minutes à atteindre le maximum de notre concentration. Pour cette même raison, vous pourrez modifier la durée des intervalles de temps, de manière à les adapter à votre situation et besoins spécifiques.

méthode Pomodoro

Crédit : Jussi Linkola©

L’importance de l’organisation pour booster la productivité

L’organisation est primordiale dans la gestion du temps, car c’est cela qui va vous permettre d’aller plus loin ; de faire plus. Outre les To-Do Lists connues de tous, il existent deux autres méthodes très efficaces lorsqu’il s’agit de choisir que faire et quand le faire :

  1. Prioriser les tâches à effectuer
  2. Définir des créneaux horaires pour chaque tâche, y compris pour le farniente

Pour prioriser les tâches, il est conseillé de choisir un jour de la semaine où vous disposez de temps libre pour réaliser une liste de tout ce que vous avez à effectuer la semaine à venir. Dès que vous aurez votre liste, vous devrez évaluer quelles sont les tâches les plus urgentes ou importantes à réaliser et définir donc quel jour dans la semaine et dans quel ordre vous entreprendrez chacune de ces tâches. Ceci vous permettra de ne pas être débordé par la multitude de choses à faire et la charge mentale associée, ainsi que de vous concentrer dans ce qui importe le plus à ce moment là.

Concernant les créneaux horaires, il s’agit là d’organiser chacune de vos journées, en réservant des créneaux pour accomplir chaque tâche (par ordre de priorité, comme nous l’avons vu) bien comme de prévoir des créneaux pour les petits imprévus qui surgissent fréquemment, ou juste pour se reposer ou s’adonner à une activité qui vous fait plaisir (loisirs). Oui, car il est important aussi de prendre soin de soi, et pour ce faire, avoir des “temps libres” dédiés à des activités que nous apprécions. C’est ainsi que nous remplirons nos réservoirs émotionnels et que nous rechargerons les batteries pour mieux travailler par la suite.

 

Bilan de mon deuxième mois de défi

Le défi pour ce deuxième mois consistait à améliorer ma productivité et à essayer de prendre au moins 15 minutes par jour pour écrire. La première partie, concernant les méthodes de productivité, nous venons de la voir. Je vous ai parlé des différentes techniques que j’ai découvertes et appliquées, dont la méthode Pomodoro. Quant au fait d’écrire 15 minutes par jour, la plupart des jours cette partie du défi a été un succès. En effet, j’ai beaucoup écrit, des récits ou notes personnelles, à des articles de blog que je garde pour plus tard ou certains pour un autre projet. J’ai également débuté l’écriture d’un guide qui sera disponibilisé bientôt sur le blog. Alors restez attentifs/attentives.

 

Challenge pour le troisième mois

Pour ce troisième mois de défi, j’aimerais passer plus de temps de qualité avec mes enfants. Je vais donc dédier ce mois au domaine de la parentalité. Je vous ferrai alors part, dans quelques semaines, des actions entreprises et de mes réflexions à ce sujet. Je vais essayer de m’organiser de manière à passer un temps exclusif avec chacune de mes filles, une fois par semaine. Je compte également jouer plus avec elles ; tenter de m’intégrer dans leur univers de jeu.

 

Voici donc les nouvelles concernant mon défi. Est-ce que vous connaissiez ces techniques de productivité ? Si oui, les avez-vous déjà appliquées ? Quels ont été les résultats ? Racontez-nous tout en commentaires et n’hésitez pas à nous partager d’autres techniques pour mieux gérer son temps et liste de choses à faire.

Bilan du 1er mois de défi et challenge pour le 2ème mois.

Cela fait environ un mois que je me suis lancé le premier défi pour cette premiére année de blogging.

Le défi du mois de Décembre consistait donc à m’engager à faire de mon mieux pour mettre en place les gestes suivants:

  • Utiliser du tissu pour emballer les cadeaux
  • Essayer d’offrir des objets utiles et zéro déchet le plus possible, à la place de souvenirs en plastique, chocolats, etc.
  • Remplacer au moins 2 objets jetables par des objets lavables (si vous voulez des exemples, il existe des éponges lavables pour faire la vaisselle, du tissu qui remplace le sopalin et même les mouchoirs, des lingettes et couches lavables, etc.).

Aujourd’hui je vais donc faire le point sur mon cheminement ce dernier mois et vous présenter le défi du mois à venir.

Bilan du premier mois:

Pour ce qui est du premier point, utiliser du tissu pour emballer les cadeaux, je comptais initialement utiliser un tissu et une méthode d’emballage japonaise appelée Furoshiki, ce que je n’ai finalement pas fait pour deux raisons. La première étant que j’ai jugé plus écologique et pratique (vu la proximité de la date) d’utiliser ce dont je disposais déjà chez moi. Et la deuxième raison car je n’étais pas sure que les tissus furoshikis me parviennent à temps et cela représenterait un budget non négligeable qui me serait difficile à payer en ce moment.

J’ai donc opté par utiliser les langes et couvertures de bébés de mes enfants ainsi que des taies d’oreiller. En effet, cela est pratique et original, procurant une touche personnelle et unique à nos fêtes. Personnellement, je considère même que cela est venu apporter une touche d’humour qui restera gravée dans ma mémoire. Je suis satisfaite d’avoir eu cette idée créative de mettre à profit les taies d’oreiller non-utilisées.

Voici notre sapin le soir du 24 :

Noel Zéro Déchet

Petite note: les objets divers sur le sapin sont le fruit de la décoration créative d’une enfant de bientôt 4 ans.

En ce qui concerne le second point de ce challenge, j’ai opté pour offrir quelques objets utiles zéro déchet à quelques membres de la famille et des jouets en bois à mes enfants. Ces jouets ont une utilité pédagogique et répondent à des besoins psychomoteurs spécifiques en lien avec leurs âges. Une fois que ces jeux ne les interessent plus, ils pourront être offerts à d’autres enfants.

Jouets en bois

Pour conclure sur ce défi, je n’ai pas pu mettre en œuvre le remplacement de deux ou plus objets jetables par des objets réutilisables car avec les fêtes et les délais de livraison alongés je ne les ai pas reçu à temps. Je cherche à les acheter à des entrepreneurs et pas sur de grands sites pour mieux distribuer les richesses et promouvoir une économie plus équitable socialement. Malgré ce petit contretemps, je compte bien respecter cet engagement et écrire un petit review (que je mettrai en lien ici ultérieurement ) sur ces produits dès lors que je les aurai réceptionné et testé.

Conclusion de ce premier mois de défi:

Je me suis rendue compte que j’ai du mal à m’organiser lorsque les fêtes approchent et que ma to do list semble interminable.

Ceci vient aussi confirmer que, comme je vous en ai parlé dans mon article précédent sur les défis, quand nos objectifs sont trop ambicieux ou pas clairement définis, ils deviennent plus difficiliment atteignables. Effectivement, mon défi initial consistait dans le fait d’entreprendre une chose par mois quand en réalité je voulais dire dans un domaine précis et je me suis lancé trois défis en un pour ce premier mois qui de surcroît est toujours chargé pour tout le monde, étant donné les contraintes liées à cette époque de l’année, dont les fêtes, vacances, organisation familiale, etc.

Ceci dit, nous apprennons tous sur le tas. C’est en faisant que nous pouvons acquérir de nouvelles notions et compétences; les échecs nous permettant de réévaluer nos actions et de pouvoir les ajuster ou remplacer par d’autres plus adéquates et efficaces.

Je retiens donc que:

  • Avoir moins de buts permet d’être plus disponible et, par conséquent, plus efficient.
  • Le temps est un facteur décisif qu’il ne faut pas négliger. Bien au contraire, il convient de le mettre à notre service, nous organisant le plus tôt possible et définissant clairement les actes à effectuer et à quel(s) moment(s) le faire.

Défi du deuxième mois:

Cela m’amène donc à mon objectif pour ce deuxième mois: mieux m’organiser.

Cet objectif viendra s’inscrire dans le domaine de la productivité, qui impacte toute ma vie. Toutefois, je souhaite me pencher en particulier sur ce qui concerne mon travail. Ce terme englobe aussi mes objectifs de création de contenu pour ce blog bien comme mes projets d’écriture de livres.

Ainsi, je me mets comme défi, tout simplement, de prendre 15 minutes par jour pour écrire. Cela peut sembler peu, mais comme j’ai bien appris le mois précédent, il vaut mieux avoir un objectif facilement réalisable, pour éviter de s’éparpiller et pour entretenir notre motivation, en augmentant nos chances de réussir! Peut-être qu’il y aura même des jours où je dépasserai largement ce laps de temps, et cela me redonnera l’envie nécessaire pour poursuivre et me surpasser!

Et vous de votre côté, vous êtes-vous lancé des défis? Si oui, quels ont été vos résultats et conclusions?

N’hésitez pas à nous les partager et je vous dis à très bientôt pour la suite!

Mon défi sur 12 mois : Une chose chaque mois (+ astuces).

Bonjour et bienvenue à tout.e.s.,

Aujourd’hui je vais vous parler du défi que je me lance pour cette première année de blogging, mais surtout pour ma vie dans tous ses aspects.

En effet, je vais faire quelque chose chaque mois pour sortir de ma zone de confort, tout en mettant en place de nouvelles habitudes qui viendront altérer et améliorer différents domaines de ma vie.

Pourquoi une chose par mois?

Vous avez certainement entendu parler d’une théorie selon laquelle il faudrait environ 21 jours pour changer une habitude, la transformer ou en créer une nouvelle.

Et bien, moi aussi. Et c’est tout naturellement, qu’au départ, je me suis dit “chouette 3 semaines pour pouvoir opérer des changements concrets et durables!”. En suivant cette logique, j’avais donc déterminé que 1 mois serait un bon compromis pour que ce que j’aurais travaillé pendant les premiers 21 jours reste bien ancré en moi.

Cependant, et avant de vous présenter concrètement mon défi, j’ai effectué des recherches pour essayer de comprendre pourquoi 21 jours et comment ils en étaient venus a déterminer un chiffre aussi exact et il s’avère que cette théorie s’agit en réalité d’un mythe, découlant d’observations d’une population spécifique dans un contexte précis. Ne serait-ce pour cette raison, l’extrapolation de ces résultats sur tout le monde, ne tenant pas compte de la singularité de chaque personne et son environnement, ne pourrait être considérée comme une donnée universelle.

Voici deux liens qui exposent clairement l’origine de cette “rumeur” :

https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/detecteur-rumeurs/2017/01/25/21-jours-pour-changer-habitude-faux

https://www.europe1.fr/developpement-personnel/developpement-personnel-peut-on-changer-une-habitude-en-21-jours-3624020

D’autres études menées à ce sujet ont démontré que la moyenne tourne plutôt autour des 66 jours, variant entre 18 et 254 jours…

Alors pourquoi, me demanderez-vous, ai-je quand même décidé d’adopter un plan d’action sur chaque mois pour mon défi?

La réponse est simple: car je pense que cette théorie des 21 jours a un fond de vérité, dans le sens où il est nécessaire de s’investir réellement pour accomplir quelque chose et que cela comprend le temps passé dessus ainsi que la répétition et fréquence d’une ou plusieurs taches pour le réaliser. Je considère donc que l’application de cette théorie au quotidien peut être un excellent point de départ et booster notre motivation. Ceci s’explique par le fait que lorsque notre objectif est clairement défini dans le temps, il nous est plus facile de rester déterminé mais aussi d’observer notre progrès quotidiennement.

J’ai donc comme objectif d’initier chaque mois une nouvelle action qui viendra améliorer ma vie globalement, soit en augmentant ma productivité, soit en m’alignant avec mes valeurs profondes, car cela me permettra à la fois de me dégager plus de temps pour ce qui m’est important et pour ceux et celles qui me sont chers, ainsi que d’approfondir la qualité de mes liens avec ces personnes.

J’estime que débuter une nouvelle action dans ce sens chaque mois (en ayant comme but minimum les célèbres 21 jours) et essayer de la maintenir en place au delà de ce délai, tout en initiant d’autres actions chaque nouveau mois, sera un excellent pas dans la direction d’une évolution personnelle fructueuse et durable.

Mettre en place une seule action par mois permet également de progresser en douceur et de ne pas se laisser décourager ou submerger par une liste interminable de taches.

Quid des craintes et appréhensions?

Il est souvent difficile de passer à l’action, soit parce que l’on peut éprouver de la peur, ce qui peut même nous amener à nous auto-saboter et à procrastiner , soit parce que nous ne prenons pas le temps nécessaire pour nous organiser de façon à effectuer ce que nous devrions pour atteindre nos objectifs.

Ce qui m’amène au point fulcral : l’importance de passer à l’action!

Car le plus longtemps on s’attardera à énumérer les raisons pour lesquelles nous pourrions échouer, ou à nous comparer à d’autres qui ont atteint le succès, le plus nous nous sentirons découragé(e)s et risquons de renoncer à entreprendre ce que nous aimerions.

Je suis un bon exemple de quelqu’un qui a longtemps eu peur de passer à l’action. Effectivement, j’ai depuis mon plus jeune âge plein d’idées que je n’ai jamais mis en pratique en raison de mes craintes.

Ayant subi du harcèlement scolaire pendant plusieurs années, j’avais développé de sérieux doutes envers mes capacités ainsi que mon apparence physique. Ceci, allié à quelques VEO (Violences éducatives ordinaires) de la part de certains adultes à mon égard, m’ont fait avoir peur de l’échec car il viendrait confirmer tout ce que l’on m’a dit au sujet de ma personne pendant des années. Toutefois, je me suis rendue compte, grâce au travail effectué sur moi-même, que la crainte du succès était plus importante que celle de l’échec! Car cela vient bousculer mon identité, l’image que je me suis construite de moi-même.

Ce blog vient justement contredire cette tendance et me mettre à l’épreuve, me défiant à apprivoiser mes inquiétudes et angoisses tout en m’engageant dans la poursuite de mes rêves; en mettant en avant mes compétences et courage d’agir.

Le blog porte d’ailleurs le nom d’un projet d’Association que j’ai depuis plusieurs années déjà. Car tout dans la Vie tourne effectivement autour du Lien.

Quelques astuces pour mener à terme et accomplir un objectif:

Tout d’abord, d’après la méthode SMART, pour qu’un objectif puisse être mené à bien, il doit répondre aux critères suivants:

S – Spécifique

M – Mesurable

A – Acceptable et ambitieux

R – Réaliste

T – Temporellement défini (comme cité plus haut dans l’article).

Vous pourrez aller plus loin en consultant l’article Wikipédia sur les Objectifs SMART.

En définissant clairement votre objectif à l’aide de ces critères, vous vous assurerez qu’il peut être réalisable par vous et avec les ressources dont vous disposez, pour éviter d’entreprendre quelque chose qui ne serait pas réaliste pour vous (exemple: Je ne peux pas me fixer comme objectif de réaliser une chirurgie dans un mois, car je ne suis pas médecin et n’ai pas d’études dans le domaine médical. Par contre si je décide de suivre des études en médecine, cet objectif pourra être atteint dans quelques années). Ceci vous aidera également à rester motiver et à élaborer une liste pas à pas de ce que vous devrez faire pour parvenir à votre but final. Faire une chose à la fois, permet de se concentrer pleinement sur la tache et de voir notre évolution clairement.

Une autre astuce qui peut s’avérer utile est de commencer par quelque chose de simple et de laisser les taches plus dures pour la fin. Ceci permettra d’avancer sans se décourager dès le départ.

Faites une liste détaillée de chaque action à entreprendre, pas à pas, et cochez au fur et à mesure ce que vous aurez déjà effectué.

Sur ce, passons à mon défi

Mon challenge sur 12 mois:

Comme je vous l’ai dit lors de mon premier post ainsi qu’au début de celui-ci, je souhaite entreprendre des actions concrètes sur plusieurs domaines différents de ma vie. Pour cela, j’ai choisi de mettre en place une ou plusieurs actions en lien avec un domaine différent chaque mois, pour bien pouvoir me concentrer sur cette partie là de ma vie.

Je vais aller petit à petit vers un changement qualitatif et stable.

Les thématiques/ domaines de vie que je vais aborder au long de ces 12 mois:

  1. Professionnel / Travail/ Productivité
  2. Personnel/ Moi-même
  3. Parentalité
  4. Couple
  5. Famille
  6. Geste( s ) écologiques
  7. Nature
  8. Amitié
  9. Finances familiales / Budget

Certains de ces domaines ayant un poids plus important dans ma vie que d’autres, je les travaillerai sur deux mois au lieu d’un seul.

Je vous propose, si vous le souhaitez, de relever ce challenge avec moi, chaque mois. Pour cela, vous pouvez opter entre suivre exactement ce que j’entamerai comme acte( s) ou l’adapter selon vos propres objectifs et/ou besoins.

Défi du mois de Décembre:

Pour inaugurer ce challenge, et en tenant compte de l’époque de l’année, je me lance sur le domaine des gestes écologiques.

Je m’engage à essayer de mener au mieux ces différents gestes:

  • Utiliser du tissu pour emballer les cadeaux
  • Essayer d’offrir des objets utiles et zéro déchet le plus possible, à la place de souvenirs en plastique, chocolats, etc.
  • Remplacer au moins 2 objets jetables par des objets lavables (si vous voulez des exemples, il existe des éponges lavables pour faire la vaisselle, du tissu qui remplace le sopalin et même les mouchoirs, des lingettes et couches lavables, etc.).

 

Nous n’avons qu’une planète et nous devons en prendre soin. Pendant cette époque de fêtes où il y a beaucoup de gâchis et de déchets découlant de la surconsommation, essayer de réduire la nôtre et de réutiliser au maximum tout ce que nous pouvons est un geste crucial. Et ce, pas seulement au niveau écologique mais aussi comme moyen de prendre soin de notre santé, qui est directement affecté par la pollution qui résulte de notre mode de vie.

Depuis que je suis devenue maman, ce sujet me tient particulièrement à cœur, car je m’interroge sur quel sera le Monde que nous leur laisserons, ainsi qu’à nos petits enfants.

 

Voici donc le début de petits changements que nous mettrons en place tout au long de l’année.

Alors, qui sera de la partie?