Le portage physiologique de bébé : avantages et bienfaits

Le portage physiologique comporte de nombreux bienfaits et  avantages. Il permet également de renforcer le lien d’attachement entre la personne qui porte et le bébé. Le fait de porter bébé contre soi assure une continuité qui lui rappelle la vie intra-utérine. Il s’agit d’une pratique fructueuse tant pour le porteur, que pour le porté. Délaissé en Occident par le grand essor des landaus et des poussettes, bien comme des changements liés à nos modes de vie, le portage est à nouveau en vogue. C’est pourquoi je vais vous exposer les raisons pour lesquelles le portage est bénéfique.

 

Qu’est-ce que le portage ?

Le portage consiste en toute technique permettant de porter son bébé contre soi. Pour cela, divers moyens sont possibles et existent, selon les traditions, coutumes et besoins spécifiques de chaque peuple. Chez les Inuits, par exemple, les femmes portent leur bébé tout nu contre elles, recouverts par les capuchons de leurs amautis (une veste traditionnelle inuite). En Asie, dans certaines régions, les bébés sont à l’intérieur d’un panier en osier que les femmes portent sur leurs dos. En Occident, nous disposons d’un vaste choix de porte-bébés, écharpes et slings, qui répondent à nos besoins actuels dans notre société.

 

Portage bébé

Photo de : Suzanne Shahar

 

Comment bien porter son bébé : le portage physiologique

 

“Tous les modes de portage ne se valent pas, que ce soit pour le porteur ou pour le porté”Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau.

 

Le portage physiologique est le fait de porter son bébé ou bambin en respectant sa physiologie, c’est à dire dans une position naturelle. Pour ce faire, il est crucial que le poids de bébé soit réparti sur l’ensemble du tissu, créant une assise qui aille de genoux à genoux, permettant que son dos et son bassin soient arrondis. Les genoux doivent d’ailleurs se retrouver légèrement au dessus du niveau des fesses, en position de M.

Pourquoi cette position? En premier lieu car le bébé est contenu comme quand il était dans le ventre de sa maman et deuxièmement car il possède un réflexe d’agrippement qu’il adopte tout naturellement quand quelqu’un va le prendre et le porter. Celui-ci est présent aussi chez d’autres espèces de mammifères qui sont portées par leurs mères, comme les primates notamment. Ils parviennent alors à rester accrochés à la fourrure de leurs mamans, pendant que celles-ci marchent et font leurs vies.

Pour d’autres informations et conseils sur le portage physiologique, je vous invite à aller consulter le site porter son enfant.

Les avantages et bienfaits du portage physiologique

Si le portage se répand à nouveau dans notre société, c’est bien car de plus en plus de personnes prennent conscience de son intérêt. Voici donc une liste des bienfaits les plus connus du portage :

 

  1. Le portage répond aux besoins affectifs et de sécurité de bébé, qui appartient à la classe de mammifères qui nécessite un contact physique constant en raison de sa prématurité au moment de la naissance et les premiers mois qui s’ensuivent.
  2. Il promeut un lien d’attachement sécure pour le bébé et la maman ou le porteur s’il s’agit du père (ou de toute autre personne que la maman). En effet, un bébé qui se sent en sécurité et dont les besoins sont satisfaits sera plus à même de développer son autonomie et réaliser ses explorations librement, sachant qu’il peut compter sur ses figures d’attachement en cas de besoin.
  3. Régulation de la température corporelle de bébé. Tout contre nous, il est maintenu bien au chaud et il y a moins de risques que sa température baisse. Des études ont démontré également que la température du corps de la mère, si celle-ci le porte ou fait du peau à peau, s’adapte et peut soit baisser soit augmenter selon les besoins de son petit.
  4. Facilite l’allaitement. Les mamans qui portent leurs bébés vont plus rapidement détecter les besoins de son bébé et y répondre. Plusieurs moyens de portage permettent même d’allaiter tout en portant bébé.
  5. Facilite le sommeil : Bébé est bercé comme quand il se retrouvait dans l’utérus et se sent contenu et bien, retrouvant également les bruits du corps de sa maman (comme les battements de coeur, par exemple).
  6. Le portage stimule le système vestibulaire du bébé et l’aide “à mieux respirer, à mieux grandir, régule leur physiologie et améliore leur développement moteur” (Sears, 2001).
  7. Le contact physique étroit et constant entre le porteur et le porté agit sur le bien-être de bébé et lui procure comme un massage.
  8. Dès que l’enfant est un peu plus grand et éveillé, il peut voir le monde et y participer, tout en restant en sécurité. L’adulte qui le porte peut ainsi accomplir les tâches du quotidien librement.
  9. Le portage possède encore de nombreux bienfaits en termes de santé, en aidant à ce que la tête de l’enfant soient bien ronde (les bébés laissés dans leurs berceaux de longues heures dans la même position peuvent présenter une légère déformation du crâne), en prévenant ou soignant les dysplasie de la hanche, etc.
  10. Pour les papas, le portage permet d’établir une relation plus proche avec leur enfant et de se sentir actif dans ce nouveau rôle. Souvent les papas peuvent se sentir écartés au début, notamment si la maman allaite. Porter leur bébé leur permettra alors une proximité et un lien unique avec lui et de participer activement et pleinement à la vie familiale.
  11. C’est économique et pratique. Effectivement, une écharpe coûte bien moins cher que les poussettes toutes équipées et modernes et on peut facilement prendre les transports en commun avec.
  12. Enfin, il permet au porteur de faire sa vie et rester en forme, tout en préservant son dos (en effet, en utilisant soit une écharpe soit un porte bébé physiologique, le poids de l’enfant est bien distribué, ainsi que les pans du tissu ou les bretelles sur le corps du porteur).

Photo de : Stefanie Archer.

À vos marques, prêt, portez

Comme nous l’avons vu, le portage est bénéfique pour les deux parties et promeut un lien unique. Il s’inscrit, aux côtés du cododo et de l’allaitement, dans les pratiques de maternage proximal.

Je vous invite à consulter les autres articles sur la parentalité pour approfondir ces thématiques.

Références bibliographiques :

1. “Porter Bébé” de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

2. Relaté par le Dr. Gelauis K. Musaka, néonatalogiste, dans “Mères et enfants” vol 2, n°2.

3. Cattaneo A. et al, “Kangaroo mother care for low birth-weight infants : a randomized controlled trial in different settings”, Acta Paediatrica, 1998 ; 87 : 976-985.

 

8 moyens efficaces de calmer un bébé qui pleure et de créer et entretenir un bon lien d’attachement

Comme nous le savons tous/toutes, les premières semaines, voire mois avec un nouveau-né ne sont pas cet éden rose et tranquille que l’on veut nous faire croire. Cet article vise à constituer une boîte à outils pour calmer un bébé qui pleure, tout en tissant un bon lien d’attachement.

Effectivement, on se retrouve seul face à un être minuscule qui dépend de nous pour survivre et dont les besoins (faim, soif, sommeil, sécurité, etc.) ne peuvent être satisfaits que par nous. Ceci implique d’être à son entière disposition, ce qui est particulièrement difficile à vivre lorsque nos propres besoins ne sont pas remplis, dû au rythme intense de ces premiers temps avec un nourrisson, où l’on arrive même à en perdre la notion de temps. “Quel jour est-il? Ah il est 3h du matin?!”.

Une des choses qui rend spécialement difficile cette période sont les pleurs de bébé. En effet, il n’est pas toujours évident de décoder les motifs de ces pleurs, surtout quand il s’agit du premier enfant.

C’est pourquoi je tiens à partager avec vous quelques astuces qui aident à apaiser les nourrissons, tout en permettant de développer et renforcer votre lien.

1- Portage physiologique

Le portage est un des outils le plus util et puissant lorsque l’on souhaite pratiquer le maternage proximal car il permet de répondre à plusieurs besoins de bébé en simultané. Il permet à la fois la proximité physique essentielle à la sécurité affective de l’enfant ainsi que de recréer les sensations qu’il a connu in utéro.

Dans l’utérus, les bébés sont bercés et entendent les bruits du corps de leurs mamans ainsi que leurs battements de coeur. Quand bébé est porté, il se sent donc à nouveau en sécurité, en étant contenu dans l’écharpe et tout près de l’adulte qui en prend soin, en écoutant les battements de coeur et étant bercé par les mouvements de la personne qui le porte.

Il est même possible d’allaiter un bébé tout en le portant!

Le portage possède encore de nombreux autres bienfaits. Je vous invite à consulter cet article sur le portage physiologique pour en savoir plus.

Portage physiologique. Un excellent moyen de calmer un bébé qui pleure.
Portage physiologique en écharpe tissée. Un excellent moyen de calmer un bébé qui pleure.

2- Ballon de Pilates

Ces ballons peuvent être d’excellents alliés pour calmer votre bébé et l’aider même à s’endormir.

En effet, ils vous permettent de vous assoir dessus en tenant bien bébé contre vous ou même en le portant en écharpe et de pouvoir effectuer des mouvements qui berceront bébé, tout en soulageant votre dos et votre fatigue!

Particulièrement utile lorsque vous ne pouvez pas sortir car il est 2h du matin ou que le simple fait de marcher en portant votre bébé n’a pas eu le succès que vous espériez.

Vous pouvez également l’utiliser pour étirer votre dos si vous avez mal, dès que vous aurez réussi à poser bébé ou que quelqu’un de votre entourage sera là pour prendre le relais.

3- Changer de décor

Quelques fois, tout ce dont bébé a besoin est de changer de lieu, tout simplement, soit car il s’ennuie; soit car au contraire, il se peut qu’il ait été surstimulé et ait besoin d’aller dans une pièce calme, peu illuminée, avec le moins de stimuli possible.

La surstimulation a des effets néfastes sur bébé et elle entraîne un important besoin de décharge, qui se traduit souvent par des pleurs inconsolables, puisque le nourrisson ne peut pas encore courir, parler, bouger comme il le souhaite; ne détenant donc pas d’autres moyens pour évacuer les tensions accumulées. Voici pourquoi changer de division dans la maison et chercher à se mettre dans un endroit calme et peu illuminé- si possible devant un mur blanc (si il y a des tableaux, dessins, couleurs, cela continuera de solliciter son attention et entretiendra ce phénomène de surstimulation) – contribuera à son apaisement.

Si, au contraire, bébé s’ennuie, aller ailleurs dans la maison pourra lui permettre de sortir de cet état car de nouvelles choses et expériences se présenteront à lui.

Il est donc important de comprendre de quel cas il s’agit – surstimulation ou ennui – avant d’agir, pour ne pas empirer la situation. Pour cela observer votre enfant; il est comme un livre ouvert et qui n’attend que vous le lisiez pour pouvoir le comprendre. Le plus vous observerez votre bébé, le mieux vous apprendrez à le connaître; chaque jour un peu plus. Posez-vous des questions: Quand a-t-il dormi pour la dernière fois? D’habitude combien de temps il tient éveillé avant de nécessiter une sieste? Y a-t-il beaucoup de monde à la maison ce jour là et est-ce que cela l’a fatigué? Du bruit ou de la lumière en trop? De cette façon, vous arriverez à percevoir ce dont votre bébé a besoin.

4- Aller prendre l’air

Ce point rejoint le précédent. Lorsque vous avez l’occasion de sortir prendre l’air, cela marche à merveille! Et si vous prenez votre enfant tout contre vous en écharpe de portage, alors la sieste est presque garantie!

5- White noise

Voilà une autre astuce que beaucoup de parents utilisent. White noise signifie bruit blanc. Cliquez ici pour en lire la définition sur Wikipédia.

Pourquoi du bruit? Car dans l’utérus, bébé est constamment bercé par les bruits de notre corps (et qu’est-ce que c’est sonore là dedans!!). Du coup, il y a des bébés pour qui le son de l’aspirateur ou du sèche-cheveux est très apaisant et leur permet de s’endormir plus facilement également. D’ailleurs il existe dans le commerce des peluches qui proposent ces sons et que ces enfants adoptent volontiers pour le dodo!

6- Allaitement

Si vous allaitez votre bébé, sachez que l’OMS (Organisation Mondiale de Santé) préconise un allaitement exclusif et à la demande jusqu’à l’âge de 6 mois et le lait comme principale source d’alimentation jusqu’à 12 mois. L’OMS recommande encore d’allaiter au moins jusqu’aux 24 mois de l’enfant.

En sachant ça, pourquoi s’imposer des horaires ou des limites de temps? L’allaitement maternel est de loin un des moyens les plus efficaces et puissants de rassurer et calmer votre bébé!

Alors, c’est vrai que l’allaitement n’est pas évident pour toutes les femmes et que nous pouvons toutes faire face à des situations difficiles, comme une mauvaise prise du bébé due à un frein par exemple , et qui entraîne des crevasses douloureuses pour nous. Mais si vous tenez à ce lien si fort et unique avec votre bébé, sachez qu’il y a des professionnel(e)s formé(e)s spécifiquement à ça et qui peuvent vous accompagner pour que votre allaitement se passe au mieux. Je vous conseille de faire appel à un(e) consultant(e) en lactation ayant la certification IBCLC, reconnue en toute l’Europe.

Et pour les mamans biberonnantes, vous pouvez toujours allier le peau à peau avec le moment de nourrir votre enfant, ou bien encore lui donner le biberon en le portant en écharpe.

Les bébés ont un besoin de succion important, c’est ce qui leur permet de se nourrir et de survivre et c’est aussi une action qui les rassure, d’où l’efficacité de l’allaitement ou le biberon ou même les tétines…

7- Peau à peau

Le peau à peau est recommandé dans les premières heures suivant l’accouchement pour ses nombreux bienfaits comme le fait d’aider à la régulation de la température du nouveau-né et de contribuer à une bonne mise en route de l’allaitement maternel.

Je vous propose donc de tester cette technique le plus souvent possible avec votre nourrisson car cela approfondira intensément votre lien et procurera à votre bébé un état de bien-être unique. Cela se doit à plusieurs facteurs dont le contact avec vous, votre chaleur, votre odeur, les bruits de votre corps et battements de coeur qui sont rassurants pour bébé. De plus, cette proximité physique promeut la sécrétion d’ocytocine – l’hormone de l’amour – ce qui contribuera à votre lien d’attachement.

Pour faire du peau à peau (les papas sont aussi fortement encouragés à le faire – c’est bénéfique pour tout le monde) il vous suffit de laisser votre bébé en couche et d’enlever votre t-shirt et poser votre bébé contre votre poitrine et ventre. Recouvrez le dos de bébé avec une couverture pour maintenir sa température corporelle. Vous pouvez également prendre un bain avec bébé si vous le souhaitez. Ou encore le porter (en écharpe ou porte-bébé physiologique) juste en couche directement contre votre peau, notamment en été lorsqu’il fait très chaud mais même en hiver en enfilant un poncho ou veste de portage sur vous. Bref, soyez créatif/créative et profitez de ces instant si précieux.

8- Faire un tour en voiture

Celui-ci est un grand classique! Qui n’a jamais dû sortir avec son nourrisson inconsolable pour l’emmener chez le médecin, car “c’est sur que ce n’est pas normal qu’il pleure ainsi!” ? Personnellement, cela m’est arrivé et selon le pédiatre de mes enfants, qui est aussi papa, cela arrive à tous jeunes parents au moins une fois. Et là, alors qu’on est en route… Surprise… Bébé s’est finalement endormi.

Entre le ronronnement du moteur et le bercement que procure le véhicule, voilà que bébé a enfin pu s’apaiser et se laisser aller aux bras de Morphée.

Ce dernier point ne renforce pas votre lien, certes, néanmoins il peut s’avérer fondamental si les autres éléments de la liste se révèlent infructueux. Vous saurez que vous disposez de cette dernière ressource dans votre boite à outils SOS bébé pleure.


En conclusion :


Il est important de souligner que ces techniques ne marchent pas toutes pour tous les enfants. Certaines marchent mieux avec quelques enfants; d’autres avec les restants. À savoir également qu’elles ne fonctionneront pas à tous les coups non plus car il n’existe pas de recettes miracles.

Rien n’est infaillible mais ces techniques constituent d’importantes pistes (et se sont révélées très efficaces la plupart du temps) qui visent à contribuer au mieux-être de bébé et le vôtre par conséquent. Sauf cas graves de santé, au moins une chose parmi la liste vous aidera.

Testez ce qui marche le mieux pour vous et avec votre bébé.

Connaissiez-vous ces astuces? Si oui, lesquelles fonctionnent le mieux pour votre bout de chou? Si vous connaissez d’autres astuces efficientes qui ne sont pas listées ici, n’hésitez pas à nous les partager.